Search Results

Number of Results: 104

E.R.M.

EAU DE MER ARTIFICIELLE

EAU DE MER, ENRICHIE

EAU DE MER, NATURELLE

EAU OXYGENEE

EAU SAUMATRE

EAU VERTE

ECAILLE

ECAILLE PLACOIDE

ECAILLER

ECDYSIS

ECHANGEUR DE CHALEUR

ECHANTILLON

ECHANTILLON D'EAU

ECHANTILLON POUR ANALYSE

ECHANTILLONNAGE

ECHANTILLONNEUR

ECHINODERME

ECOSYSTEME

ECOULEMENT EN JET

ECOUVILLON

ECREVISSE

ECTOPARASITE

ECUMAGE PROTEIQUE

ECUME

ECUMES

EDWARDSIELLA

EFFET DE BOHR

EFFET EPIDEMIOLOGIQUE

EFFET SECONDAIRE

EFFLUENT

EGESTA

ELECTROPHORESE SUR GEL D'AMIDON

ELEMENT NUTRITIF

ELEMENT TRACE

ELEVAGE EN EAU CLAIRE

EMBOLIE

EMBOLIE GAZEUSE (1)

EMBOLIE GAZEUSE (2)

EMBOLIES GAZEUSES/TRAUMA

EMPHYSEME PUTRESCENT DES POISSONS CHAT

EMPOISONNEMENT

EMULSION

ENDEMIE

ENDEMIQUE

ENDOCRINE

ENDOGAMIE

ENDOGENE

ENDOPARASITE

ENDOPERITONITE

ENDOPODITE

ENDOTOXINE

ENERGIE

ENERGIE BRUTE

ENERGIE METABOLISABLE (EM)

ENFLURE

ENGORGEMENT

ENHEPTINE

ENKYSTE

ENREGISTREMENT DE DONNEES

ENRICHISSEMENT NUTRITIONNEL

ENRICHISSEMENT ORGANIQUE

ENTAMOEBIOSE

ENTERIQUE

ENTERITE

ENTERITE HEMOLYTIQUE

ENZOOTIQUE

ENZYME

EOSINOPHILE (subst.)

EOSINOPHILIE

EPIDEMIOLOGIE

EPIDEMIQUE

EPIDERME

EPIZOOTIQUE

ÉPURATION

EQUIVALENT HUMIDITE

EQUIVALENT POPULATION

EROSION

EROSION DES NAGEOIRES

ERUPTION CUTANEE

ERYTHEME

ERYTHRIPOIESE

ERYTHROCYTE

ERYTHRODERMATITE

ESCARRE

ESPECE MISE EN QUARANTAINE

ESPECE OPPORTUNISTE

ESPECES INDICATRICES

ESPECES INTRODUITES

ESPUNA

ESTOMAC

ESTROGENE

ESTURGEON

ETANG D'HIVER

ETAT PORTEUR

ETIOLOGIE

EUCARYOTE

EUTROPHIE

EUTROPHISATION

EXACERBATION

EXOPHTHALMIE

EXOSQUELETTE

EXSUDAT

EXUVIE

a

b

c

d

e

f

g

h

i

j

k

l

m

n

o

p

q

r

s

t

u

v

w

x

y

z

CULTURE EN MILIEU CLOS

Definition

(Culture fermée) Forme de culture dans laquelle un volume de milieu nutritif liquide adéquat est inoculé de cellules (bactériennes ou algues unicellulaires), et incubé pendant une période appropriée. Les cellules qui se développent ainsi sont soumises à une évolution constante des caractéristiques du milieu, due à l'épuisement des substances nutritives et à l'accumulation de déchets métaboliques, parmi d'autres facteurs. La courbe de croissance d'une telle culture est essentiellement composée de quatre phases principales. Dans la première phase, ou phase de latence, la croissance (taux d'augmentation du nombre de cellules ou de la biomasse) est d'abord minimale, mais augmente ensuite à un taux stationnaire dicté par les conditions de culture (température, concentration de substances nutritives etc.). La durée de cette phase est variable et dépend des caractéristiques de l'inoculum. Si un milieu riche, capable de soutenir une croissance rapide, est inoculé avec des cellules se divisant lentement issues d'un milieu pauvre, par exemple, la phase de latence est relativement longue à cause du temps nécessaire aux cellules pour s'adapter au nouveau milieu. Pendant cette phase, la croissance des cellules n'est pas équilibrée. Suite à la phase de latence, les cellules subissent une augmentation progressive du taux de croissance avant d'atteindre une phase pendant laquelle le taux de croissance est constant et maximal (pour un organisme donné et pour des conditions de culture données) appelée phase exponentielle (= phase logarithmique). Pendant cette phase l'augmentation du nombre de cellules et celle de la biomasse sont exponentielles et la croissance est dite "équilibrée". A la fin de cette phase, le taux de croissance diminue et les cellules entrent dans la phase stationnaire, pendant laquelle la croissance est égale à zéro. Le nombre de cellules viables est maximal pendant cette phase. Dans la phase lytique qui suit, le nombre de cellules viables diminue, à la suite de l'épuisement des substances nutritives.

English French Spanish Greek Norwegian Polish Hungarian Turkish Galician